« Défaire les nœuds » avec passion

CoachingWerk : c’est ainsi que s’appelle l’entreprise de Marie-Louise Schmidlin du chapter USTRA. Avec passion, elle aide les supérieurs hiérarchiques et leurs groupes à lever les obstacles. Elle doit aussi son succès à BNI.

Photo: Anita Troller

Une pelote de fil emmêlée fait partie des ustensiles préférés de Marie-Louise Schmidlin. Dans les présentations succinctes qu’elle fait dans le chapter USTRA, elle montre toujours comment elle arrive à démêler cette pelote de fil. Elle ajoute qu’elle fait la même chose avec des groupes dont les membres se sont accrochés ou qui ne parlent pas le même langage. Grâce au travail de la spécialiste de l’entraînement d’équipes et de l’organisation, les supérieurs hiérarchiques réussissent, avec leurs groupes, à contourner les obstacles et à accroître ainsi sensiblement l’efficacité de leur coopération. « Il arrive que la situation soit bloquée au point que je dois recommander des séparations », ajoute Marie-Louise Schmidlin. « Il est extrêmement important que l’on ne recule pas devant de telles décisions désagréables à prendre car des groupes fonctionnant parfaitement sont très importants pour toute entreprise. »

Une riche expérience

La carrière de Marie-Louise Schmidlin est phénoménale. Elle a fait ses premières armes dans le département chargé du développement de gestion d’un groupe international et occupé des postes de responsabilité en Suisse comme à l’étranger. En sa qualité de spécialiste de développement d’équipes et de l’organisation, elle a entre autres dirigé des projets ambitieux dans l’administration fédérale et dans différentes entreprises renommées. Il y a quelques années, elle a fondé la société CoachingWerk et travaille depuis de manière indépendante.

Il faut de la patience pour avoir le succès souhaité

Elle est membre de BNI depuis 2011. Elle est un bon exemple pour montrer que le « système BNI » fonctionne toujours, mais ne fonctionne pas toujours immédiatement, déclare-t-elle. De temps à autre, elle a obtenu une petite commande grâce à une recommandation, mais les investissements effectués dans le réseau d’entrepreneurs ont mis longtemps à porter leurs fruits. Et puis, un jour elle a décroché le gros lot. Avec d’autres partenaires de BNI, à savoir Michael Zwicky, chapter ULME, et Sandro Pisaneschi, chapter ZÜRIAMSEE, elle a constitué un groupe performant. A trois, on peut en faire plus. La société Siemens Schweiz AG a chargé le trio de la réinsertion des collaborateurs licenciés. La méthode qu’ils emploient est décrite sur le site Outplacement-Zuerich.ch. Depuis, le groupe performant aide les licenciés à reprendre pied sur le marché du travail, malgré des conditions parfois difficiles. « C’est un marché qui représente rien que pour moi plusieurs dizaines de milliers de francs suisses. Sans BNI et sans mes partenaires au sein du groupe performant, un tel travail ne pourrait être réalisé », déclare Marie-Louise Schmidlin et semble satisfaite.

Concentration grâce à BNI

Comment profite-t-elle sinon de BNI ? « Au sein du réseau BNI, j’ai appris à expliquer ma profession en quelques phrases. Au début de mon affiliation, je me suis aperçue que mes collègues avaient du mal à comprendre en quoi consistait mon activité. J’ai dû apprendre à synthétiser et à me concentrer sur quelques éléments. Maintenant, ça va bien ! ». Marie-Louise Schmidlin ajoute que cette capacité l’aide également dans sa vie professionnelle. A présent, elle peut également expliquer en quelques mots à ses clients potentiels quelles sont ses capacités.

Grâce à son mode de travail professionnel, empathique, mais aussi très ouvert et respectueux, Marie-Louise Schmidlin défait tous les nœuds. Même sans BNI. Mais avec BNI, elle a encore plus de succès.

Marie-Louise Schmidlin, groupe d’entrepreneurs BNI USTRA/Uster, www.coachingwerk.ch