Comment passer de 10 000 francs suisses à un chiffre d’affaires de plusieurs millions

Il y a une dizaine d’années, le garage von Känel à Frutigen a adhéré à BNI. Le chiffre d’affaires initial d’environ 10 000 francs suisses est passé entre-temps à plusieurs millions. Pour l’entreprise de Frutigen, BNI est un modèle de réussite.

« Qui donne reçoit ». C’est selon cette devise que vivent Isabelle et Erich von Känel depuis qu’ils ont repris en 1989 l’entreprise familiale que dirigeait le père d’Erich. Proximité avec les clients, excellent service, relations familiales avec les collaborateurs : voici les principales valeurs de l’entreprise. Lorsqu’Erich a rejoint BNI en 2006, la devise « Qui donne reçoit » a été un élément déterminant. L’approche du marketing de recommandations s’inscrivait parfaitement dans la stratégie du garage concessionnaire von Känel.

BNI fonctionne, mais ce n’est pas automatique

Dès la première année, le bénéfice généré par le garage concessionnaire à partir de BNI est supérieur au coût de l’affiliation. Le chiffre d’affaires obtenu à partir de BNI était à l’époque de l’ordre de 10 000 francs suisses. Personne n’avait alors imaginé comment se développerait ce chiffre d’affaires. Erich von Känel et l’équipe de vente du garage concessionnaire ont intensément utilisé le réseau au fil des années. Ils ont participé aux rencontres hebdomadaires de leur propre chapter et ont également rendu visite aux autres chapters. Aujourd’hui, l’entreprise de Frutigen est représentée dans les chapters SEIDENBERG, STOCKHORN et BLÜEMLISALP. Ils ont également participé activement aux formations et ont occupé régulièrement différents postes au sein de leurs chapters. La notoriété du garage concessionnaire von Känel a augmenté dans le réseau BNI, tout comme la confiance réciproque. Aujourd’hui, l’entreprise de Frutigen génère 10 % de son chiffre d’affaires annuel, soit quelque 3 millions de francs suisses, à partir de BNI. A l’inverse, ils passent eux-mêmes des commandes de plusieurs millions au sein de leurs chapters, notamment cette année et l’année prochaine puisqu’ils agrandissent et modernisent le garage concessionnaire.

L’union fait la force

Dans le cadre de la modernisation notamment, BNI s’avère être une mine d’or. Les prestataires couvrent tous les besoins. Les membres de BNI travaillant selon le code déontologique de BNI, Erich van Känel peut attendre un rapport prix/qualité équitable et des travaux d’excellente qualité. A l’inverse, les quelques 50 collaborateurs du garage concessionnaire sont toujours heureux de pouvoir rendre service à un membre de BNI. Le réseau fait tache d’huile et propose des solutions auxquelles on n’aurait pas pensé soi-même ou au sein de son groupe. Pour Erich von Känel, BNI n’est pas seulement intéressant sous l’angle financier. Pour lui, BNI est une entité économique autonome qui tire sa force de chacun de ses membres et qui est à l’entière disposition de chacun de ses membres.

Erich von Känel, groupe d’entrepreneurs BNI de BLÜEMLISALP/Thoune, www.autohaus-vonkaenel.ch